Bons sentiments et bienveillance

Bons sentiments

Joséphine, tout à sa lecture de l'arrache-cœur de Boris Vian, se laisse peu à peu coloniser par un doute.

Et elle, lorsque son moment viendra d'être mère comme fera-t-elle avec ses enfants ? Car bien évidemment, il faudra qu'ils soient bien droits, respectueux, sans délinquance, qu'ils ne se cachent pas sous la table, qu'ils ne mangent qu'un bonbon à la fois, qu'ils sachent bien dire bonjour à la dame, qu'ils mouchent leur nez dans un mouchoir et non dans leur manche et qu'ils ne se rebellent pas, entre autre.

                                                                                            Bonbon

Avec ferveur Joséphine replonge le nez dans sa lecture pour approfondir la question, jusqu'à ce que son heure vienne...

En proie aux 113 douleurs de l'enfantement, Joséphine sent monter en elle un instinct de parent-poule pour ce petit qui, déjà, pointe le bout de son nez.

Dès lors, Joséphine sait qu'elle fera tout son possible pour faire de cet enfant un adulte parfait.

Fan de Clémentine et de ses trumeaux, Joséphine note assidûment tous les trucs et astuces révélés par l'héroïne de sa lecture.

En attendant que l'enfant soit en âge de porter des chaussures de bois pour marcher bien droit et de l'enfermer dans une cage pour le protéger de tout, Joséphine lui susurre avec douceur : « tu seras un enfant sage, car tu obéiras toujours. Tu sais que je veux le meilleur pour toi et que donc, je saurai éternellement ce qui est le mieux pour toi, pour devenir cet adulte parfait qu'il faut que tu sois. Tu verras, tout le monde t'aimera parce que je ne te laisserai pas te cacher sous la table, ni être irrespectueux, ni manger plusieurs bonbons à la fois, ni te laisser te moucher dans la manche, ni te rebeller. Et il faudra aussi que tu dises bien bonjour à la dame et que tu finisses toujours ton assiette car tu sais que tous les enfants ne mangent pas forcément à leur faim. »

Que de bons sentiments.

Mais..... Parce qu’il y a un mais.....

« Ce sont les enfants sages, Madame, qui font les révolutionnaires les plus terribles. Ils ne disent rien, ils ne se cachent pas sous la table, ils ne mangent qu'un bonbon à la fois, mais plus tard ils le font payer cher à la société. Méfiez-vous des enfants sages ! » Jean-Paul Sartre, Les mains sales, 1948.

                                                                                    Bonbon2

Bienveillance

Pendant que l'enfant dort, le nez plongé dans le passage ci-dessus des « mains sales », Joséphine médite. Pour en savoir plus, elle se rue dans une bibliothèque de son quartier et commence à dévorer tous les livres de la rubrique éducation bienveillante. Elle y découvre que plus un enfant cède plus il se rebelle et qu'un enfant qui rentre dans le rang s'y sent à l'étroit, entre autre.

Accompagnée de Catherine Gueguen, Idriss Aberkane, Alice Miller, Olivier Maurel, Laurence Dudek, et bien d'autres, Joséphine s’éduque.

Elle en déduit que visiblement le plus important est d'être à l'écoute de son enfant (intérieur et extérieur) dans l'amour inconditionnel.

  • Joséphine apprend à factualiser en demandant « que se passe-t-il ? » Au lieu de « qu'est ce que tu as fait ? » (petite phrase qui a la fâcheuse habitude de culpabiliser l'enfant).

  • Enfant que Joséphine invite à parler de lui et uniquement de lui quels que soient le problème, le conflit, la situation qui le préoccupe. Ex : « La claque que j'ai reçu m'a fait mal » au lieu de « il m'a tapé » (petite phrase qui maintient le conflit du fait de la rancœur générée).

  • Et pour finir, elle se retient de lui apporter des solutions tant qu'il n'en fait pas la demande.

Tout un apprentissage que Joséphine adopte au quotidien comme une hygiène de vie.

 

Les m2Trucs et astuces

  • Apprendre à factualiser tout et partout ! (Que se passe-t-il ?)

  • Quels que soient le problème, le conflit, la situation, amener l'enfant à parler de lui avec le « JE » ou le «JEU».

  • Ne jamais apporter de solutions avant que cela soit demander.

Nos enfants étant les plus grand « copiteurs » de la terre, H24, ils épient nos faits et gestes. Et si nous commencions par utiliser les trucs et astuces pour nous-mêmes, est-ce que cela changerait le monde?

À suivre dans quelques années........

 

 

Ajouter un commentaire