Comment fonctionnons-nous?

Les sciences reconnaissent aujourd'hui que chaque être humain est doté, à sa naissance, de tous les potentiels dans tous les domaines, lui permettant de s'adapter au mieux à son environnement, quel qu’il soit.

En grandissant, mûrissant, ces potentiels vont se développer ou s’ensommeiller, suivant ce que ses 5 sens vont capter comme informations. Ces informations vont s’archiver dans la bibliothèque infinie de sa mémoire tout le long de sa vie, devenant ainsi la base de son fonctionnement.                                                                                                                                                        

Nous captons notre environnement par nos 5 sens et uniquement par eux. Ce sont eux qui nous relient au monde. Sans eux, nous n’avons aucun développement possible, aucune émotion, aucun vécu. Nos 5 sens captent H24 les événements de notre vie. Ils enregistrent à quoi ressemble notre environnement et tout ce qui fait notre vie.

La bibliothèque, (notre subconscient), dans laquelle nos 5 sens archivent les informations, étant infinie, il est impossible de contrôler tout ce que chacun de nos 5 sens capte, ou d’en connaître le contenu exact. Nos sens engrangent en permanence, chaque seconde qui passe, sans état d’âme, sans discernement, sans jugement.

À partir du moment où nous sommes créés dans le ventre de notre mère, nos 5 sens ne vont cesser de se développer. Chacun des 5 sens va commencer à engranger toutes les informations qui l'entoure, suivant sa fonction : le toucher, le goût, l’odorat, l’ouïe et la vue. Ils sont irremplaçables. S’il nous en manque un, nous compensons, autant que faire se peut, avec les autres.

En même temps, tout ce qui va être recueilli par eux va se relier aux émotions que notre mère ressent, car la fonction de nos sens est d’archiver chaque instant avec l’émotion du même moment. Par exemple, si notre maman déjeune, qu’il fait froid, qu’elle ressent de ce fait une gêne, nous allons enregistrer dans notre bibliothèque infinie le concept du déjeuner gênant, sans prendre en considération que cette gêne vient du froid ressenti par notre mère. Nous avons fait un raccourci de l’événement au résultat. Ainsi, plus tard, chaque fois que nous déjeunerons dans le froid, même si cela ne nous dérange pas, nous ressentirons une gêne non identifiée. Nous nous chargeons donc de toutes les émotions, celles de notre mère d’abord puis de notre père et celles de leur environnement, sans en avoir conscience, dès la gestation.

Nous voici donc formatés avec des ressentis qui ne nous appartiennent pas et avec lesquels, tant que nous ne les remettons pas en question, nous allons fonctionner, tant bien que mal.

                    

 Notre environnement, késako ?

C'est le milieu dans lequel nous arrivons : langue maternelle, niveau social, lieu géographique, croyances éducatives, scientifiques, religieuses, héritage familial...   

Ajouter un commentaire