Tout le monde se presse, tout le monde se presse...

 

                                 

En me levant, chagrin, ce matin de bonne heure
Pendant que j’avale un café noir sans saveur

J’engloutis trois biscottes tout tartinées de beurre.
Je regarde au lointain le ciel et ses couleurs

Je cherche d’une main la tenue de rigueur
Et je me rue sous la douche à toute vapeur.

 

                   Tchoutchou!!!!!!!!! tout le monde se presse   Train sepia

Tout le monde se presse, tout le monde se presse, Attention au départ,
Même si c’est pas l’Orient Express
Direction quelque part.
(Extrait de la chanson de Sanseverino dans le soldat rose)

Je regarde ma montre pour tenter d’être à l’heure.
Déjà en retard ! Alors de mauvaise humeur.
Dans le train fort bondé, je vois avec stupeur
Un gamin tout rougi ruisselant de sueur

Qui, sans aucun complexe, s’éponge avec ardeur
Sur l’épaule du voisin perdu dans sa torpeur.

 

           Allez, allez, vite, vite!!!   Train colorise 1

Tout le monde se presse, tout le monde se presse,
Attention au départ,
Même si c’est pas l’Orient Express
Direction quelque part.

La journée a filé à plus de 100 à l’heure.
Juste de quoi empiler un maximum d’erreurs.
Tout est superficiel, plus rien en profondeur.
Le train-train quotidien, dans toute son horreur !
Et chaque jour bien sûr, ça prend bien plus d’ampleur.
À tout le temps courir, je suis la tête ailleurs !

Tout le monde se presse, tout le monde se presse, Attention au départ,
Même si c’est pas l’Orient Express
Direction quelque part.

Toujours plus vite! Toujours plus vite! Pfouuuuu! Quelle fatigue!  Train fatigue

Stop ! Stop ! tout va trop vite, ça me fait vraiment peur.
J’ai toujours l’impression de vivre en ascenseur
Le matin dans un sens, le soir tout en lourdeur !
À tirer sur la corde, je vis dans la frayeur

Qu’un de ces jours prochains se mélangent les couleurs !

- Hâte-toi si tu veux, mais juste avec lenteur. D’interrompre le temps, fais-toi cette faveur.

Tout le monde se freine, tout le monde se freine, Attention c’est l’entracte
Ça n’était pas l’Orient Express
Direction nulle part.

Pausons-nous dans la vie, pendant que le stress y'est pas, si le stress y'était, il nous fatigu'rait,Hamac mais comme il y'est pas, il nous fatigue pas!

« Ô temps, suspends ton vol ! et vous, heures propices, Suspendez votre cours !
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours ! »

Alphonse de Lamartine

 

Truc et astuce : sourire 10 fois pour rien, dans la journée, surtout au volant de la voiture

Par curiositéÉloge de la lenteur de Carl Honore

Ajouter un commentaire

 
×